Interview splunk

Entretien avec Stéphane Estevez, Director of Product Marketing EMEA chez Splunk, partenaire de Ready For IT

Stéphane Estevez est membre du Comité de pilotage de Ready For IT qui détermine les grands axes du programme de l’événement...

Data, Cloud, IoT, Securité…  les termes se suivent, s’accumulent, voire se chevauchent mais quelle est la réalité des entreprises aujourd’hui ? Quels sont leurs enjux technologiques ?

S.E : Ce que nous constatons chez nos clients, c’est que tous se retrouvent avec des masses de données inexploitées. C’est la conséquence de la « digitalisation » de toutes les activités. Tout est smart, tout est connecté. Au-delà des équipements d’infrastructure informatiques classiques et autres équipements mobiles, l’existence de millions de nouveaux terminaux et de capteurs entraine la formation d’un volume de données non structurées extraordinaire (« les données machines ») qu’il est difficile d’organiser et de traiter.  Ces données machines peuvent représenter jusqu’à 80% du volume total de la « data » d’une entreprise.

 

Pourtant il existe de nombreuses plateformes et solutions permettant de traiter des gros volumes de datas ?

S.E. : La plupart des plateformes n’ont pas été conçues pour des formats imprévisibles, variés, véloces. Chaque application, réseau social, équipement ou capteur dispose d’un format propre, et les solutions existantes ont une approche qui structure les données de façon traditionnelle ce qui ne fonctionne pas à ce niveau de volumétrie et de diversité, surtout si l’on veut faire du temps réel.  Tenter de structurer cette masse de données est un combat perdu d’avance, il est nécessaire d’avoir des plateformes spécifiques qui vont structurer en live et non en amont comme le fait un datalake. Ce modèle a de gros avantages. Il permet une « time to value » plus rapide, d’utiliser le potentiel du « machine learning » sur un plus grand nombre de sources de données mais également de faire de la prédiction sur de la maintenance de machine . L’information remontée en temps réel entraine une action pertinente. La valeur est dans la data.

Qu’attendez vous de Ready For IT ?

S.E. Pouvoir confronter nos divers cas d’usage avec les spécificités du marché français, sur les Opérations IT, la sécurité, l’IoT etc. Nous avons de nombreux clients à l’international et RFIT va nous permettre de voir quels sont les retours d’expérience à présenter pendant l’événement. Quant aux interlocuteurs auxquels nous nous adressons, ce sont les CTO, CIO, CDO, les directeurs de l’Innovation et les CXO (Chief eXperience Officer). Enfin, nous voulons aussi mettre en avant des sujets qui montent comme « l’observability » qui est une vraie réflexion sur la gestion du capital digital de l’entreprise.